La Caisse d’économie solidaire pour l’alimentation coopérative

Nous traversons une période de changements rapides : numériques, télétravail, retour vers les régions, transfert d’entreprises, etc. Notre économie se réoriente pour y répondre. Nos jeunes générations cherchent à donner un sens social à leur travail, à leurs choix familiaux et à leurs choix de consommation. Elles cherchent aussi des outils pour s’adapter et pour faire partie de la solution aux enjeux des changements climatiques. Nécessairement, les coopératives sont appelées à y jouer un grand rôle.

Notre coopérative financière, la Caisse d’économie solidaire Desjardins, accompagne et finance l’acquisition et l’expansion de coopératives d’alimentation aux quatre coins du Québec. Par exemple, au Saguenay, BIZZ coopérative d’alimentation locale a pu racheter l’entreprise privée en faillite. À Montréal, la Centrale agricole regroupe sous un même toit une dizaine de jeunes entreprises et d’acteurs en agriculture urbaine. Dans Charlevoix, la Coopérative alimentaire Saint-Fidèle a pu renaître et donner un élan au village. À Rimouski, la Coop Alina a grandi et contribue à pérenniser des emplois dans des villages dits dévitalisés (sans dépanneur ni station-service). Dans la région de la Capitale-Nationale, la Coopérative des consommateurs de Sainte-Foy gère un supermarché, sous la bannière IGA Extra, et est reconnue comme entreprise d’excellence. Toujours à Québec, Le Haricot Magique est une épicerie zéro déchet qui contribue à la souveraineté alimentaire et à la protection de l’environnement, des besoins mis en évidence par la pandémie.

La Caisse d’économie solidaire se sent particulièrement interpelée dans le contexte actuel. Pour répondre au besoin essentiel de s’alimenter, nous croyons aux entreprises coopératives dynamiques qui misent sur la force de leur réseau afin de répondre aux besoins de leurs membres et de leur communauté.

Se regrouper pour être plus forts

Se regrouper pour être plus forts, c’est l’histoire du Québec. Les exemples de réussite sont nombreux. Pour nommer les plus connus, il y a ces petites coops financières qui se sont regroupées au sein du Mouvement Desjardins. Il y a les coopératives d’habitation, funéraires, ambulancières, inuites, etc. Les coopératives sont le modèle d’entreprise le plus durable d’un point de vue économique, social et de plus en plus environnemental. Les études du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec démontrent que leur taux de survie est plus élevé que celui des entreprises privées.

Le secret de leur croissance et de leur solidité ?

Se fédérer, tout simplement, pour se donner des services essentiels à leur survie et pour s’étendre partout au Québec. Forte de son expertise de 50 ans cette année, la Caisse d’économie solidaire travaille en collaboration étroite avec la Fédération des coopératives d’alimentation du Québec. Nous avons constaté que, malgré la pluralité des projets et des entreprises, les histoires de succès sont celles des entreprises qui ont su se projeter résolument ensemble. Pour mieux identifier les moments difficiles, pour avoir des outils afin de se redresser et pour les traverser, il faut mettre des ressources en commun. À côté de la stricte rentabilité économique, l’utilité sociale d’entreprendre ensemble élargit les possibilités de richesse et de bonheur.

Se regrouper pour être plus forts, c’est l’histoire et c’est l’avenir du Québec !

Marc Picard, directeur général

Articles liés

Menu