Lutter contre le décrochage scolaire par le vélo

Un financement de 300 000 $ à CycloChrome

Retenez le nom de CycloChrome. Cette entreprise de l’économie circulaire connaît une croissance remarquable, un indicateur de la soif qu’ont les cyclistes québécois pour la mobilité active et durable.

On peut dire que cet organisme à but non lucratif (OBNL), entreprise d’insertion sociale et membre de la Caisse qui se spécialise en mécanique de vélo, nous aide à pédaler et plus encore.

L’activité principale de CycloChrome, c’est d’entretenir et de réparer des vélos, principalement ceux en libre-service BIXI et ceux de la brigade de sécurité à vélo du service de police de Montréal.

L’OBNL offre une variété de cours de mécanique et pas seulement pour nous apprendre à « bisouner » sur nos vélos, mais il s’adresse aussi à de futurs professionnels.  L’organisation s’ancre bien dans son époque et son milieu puisqu’elle propose d’obtenir une formation reconnue en partenariat avec le milieu scolaire. Ici, on apprend la mécanique, la persévérance et on favorise l’insertion socioprofessionnelle, tout en terminant une formation générale au niveau secondaire.

S’inscrire dans l’économie circulaire

Depuis 2018, l’entreprise travaille sur un grand nombre de vélos à assistance électrique (VAE) pour ses divers clients. En effet, de plus en plus de Québécois constate que le VAE facilite grandement l’utilisation du vélo pour se rendre au travail tout en arrivant frais et dispos. Nombreux sont ceux qui s’équipent pour leurs loisirs aussi!

Cette soif envers le vélo électrique représente malheureusement un impact environnemental assez significatif car leurs moteurs et les batteries qui les alimentent sont traités comme des composantes jetables par les fabricants. C’est ici que rentrent en jeu les services de reconditionnement de batteries et de moteurs de CycloChrome. Notre entreprise offrant des services de réparation peu répandus, nous travaillons à remettre en service ces composantes non seulement dispendieuses mais environnementalement coûteuses à produire afin d’allonger autant que possible leur durée de vie. Lorsque le reconditionnement n’est pas possible, des partenaires spécialisés en recyclage permettent d’éviter que les composantes défectueuses n’aboutissent au dépotoir.

Pour en savoir plus sur CycloChrome

Crédit photo : courtoisie CycloChrome

PARTAGER

Menu