Un soutien essentiel pour faciliter l’intégration des immigrant.e.s au marché du travail

Depuis le lancement en mars 2021, près de 60 professionnel.le.s ont bénéficié du Programme de Prêts pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers (PRTCE).

Même en période de pénurie de main-d’œuvre, intégrer le marché du travail au Québec peut s’avérer être un long parcours et surtout coûteux pour les professionnel.le.s qui ont suivi des formations ou obtenu des diplômes à l’étranger et qui ont besoin de les faire valider. Sensible à cette situation, la Caisse d’économie solidaire a répondu « présente » lors de la mise en place du Programme de Prêts pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers.

Ce programme, mis en place en 2021 par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec, facilite l’intégration professionnelle des immigrants en leur donnant accès à des prêts visant à financer les formations et les examens de titres professionnels. Le soutien vise à aider financièrement, sous forme de prêt, les professionnel.le.s dans leur processus de reconnaissance des diplômes ou des qualifications au Québec.

Nous connaissons les difficultés que peuvent rencontrer les immigrant.e.s à intégrer le marché du travail au Québec. Il est essentiel que leurs compétences et expériences soient reconnues à leur juste valeur et que ces Québécois de cœur prennent la place qu’il mérite professionnellement. Il était donc naturel pour la Caisse d’économie solidaire de faire partie de cette initiative avec 2 partenaires de choix, Microcrédit Montréal et Le Moulin. Nous sommes très heureux d’avoir participé à soutenir près de 60 professionnel.le.s et leurs familles lors de cette première année d’opération, un engagement confirmé par la Caisse jusqu’à la fin de la présente entente, soit au 31 mars 2024, souligne Martin-Pierre Nombré, directeur développement stratégique à la Caisse d’économie solidaire

Le Moulin Microcrédits est le plus important organisme de bienfaisance spécialisé en microfinance pour les personnes immigrantes au Canada, avec plus de 1 000 nouveaux arrivants accompagnés chaque année. Notre mission est de soutenir les professionnels dans la relance de leur carrière en facilitant l’accès aux ressources financières et en offrant du coaching et de l’éducation financière personnalisés. L’impact bénéfique de notre approche est aussitôt ressenti par les personnes desservies, leur famille et la société. Il est essentiel de reconnaître et valoriser les talents des personnes immigrantes et réfugiées pour une intégration réussie et une économie forte et inclusive », dit Merette Mathieu, responsable des partenariats Québec au Moulin Microcrédits.

Avec plus de 10 000 personnes aidées au cours de ses 32 ans d’activités, Microcrédit Montréal est un réel pilier économique en matière d’intégration des nouveaux arrivants. Le microcrédit est un outil précieux pour les personnes issues de l’immigration et de la diversité, car elles sont souvent exclues des réseaux de financement traditionnels. Notre objectif est de faciliter le parcours de personnes immigrantes qui souhaitent poursuivre leur rêve de s’installer au Québec et de travailler dans leur champ de compétence. C’est une belle occasion de rappeler que notre investissement dans le potentiel humain a un impact social et économique important pour les familles dans la métropole et partout au Québec, indique Meriem Mamouni, responsable du programme PRTCE chez Microcrédit Montréal.

Quel est l’objectif du programme ?

Cette initiative a été mise en place pour permettre aux travailleur.euse.s formé.e.s à l’étranger de pouvoir commencer ou poursuivre leur carrière dans leur domaine d’activité au Québec en leur offrant la possibilité d’obtenir des prêts pour financer l’évaluation des qualifications,  les formations d’appoint et/ou les examens requis par un Ordre professionnel, et toutes autres dépenses connexes liées au parcours de reconnaissance des diplômes /compétences.

En quoi consiste l’aide financière ?

Après l’analyse de l’admissibilité, le programme permet d’accorder un prêt personnel pouvant aller jusqu’à 15 000 $ pour financer les activités relatives à la reconnaissance des titres de compétences.

Quel rôle joue la Caisse d’économie solidaire dans ce programme ?

La Caisse d’économie solidaire agit à titre d’institution financière du programme. Sur référence de ses deux partenaires (Microcrédit Montréal et Le Moulin), la Caisse valide l’admissibilité des demandeurs au crédit et s’occupe de la mise en place des prêts (ouverture de compte, contrat de prêt, suivi des remboursements, etc.).

Pour vérifier votre admissibilité

Nous vous encourageons à visiter la page Web du programme sur le site du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale

Quelques témoignages

Grâce au soutien de Microcrédit Montréal, j’ai pu obtenir un prêt qui couvre toutes mes démarches de reconnaissance de diplôme auprès de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Sans cette aide, je pense que ça m’aurait pris un an, voire un an et demi pour réunir cette somme. » dit Jackeline, ingénieure formée en Colombie.

Le prêt obtenu chez Microcrédit Montréal m’a permis de payer les frais de dossier auprès de mon ordre professionnel, et d’avancer sereinement dans le processus de reconnaissance de mon diplôme au Québec. » – Aminata, infirmière formée en Guinée.

L’aide que j’ai reçue de la part du Moulin a été cruciale pour l’atteinte de mes objectifs. Retrouver mon permis d’exercice a été ma plus grande joie de ces dernières années. – Alexandra, dentiste formée en Colombie.

En plus d’obtenir une aide financière, j’ai pu bénéficier d’autres ressources comme des séances de gestion financière et des occasions de réseautage. Les membres du personnel se sont souciés de ma situation, m’ont écoutée et m’ont comprise. – Christy, professionnelle de la santé formée aux Philippines.

 

 

Où déposer une demande ?

Les demandes doivent être acheminées auprès de nos 2 partenaires :

PARTAGER

Menu